La station d’épuration de Blanquefort Lille traite les eaux usées d’une partie des communes de Blanquefort, Bruges, Parempuyre et le nord de Bordeaux.

UN SITE GÉRÉ DE MANIÈRE ÉCOLOGIQUE

Depuis 2015, la station d‘épuration, est l’un des 10 sites du service de l’assainissement géré de manière écologique. Pour ce faire, un partenariat a été initié avec  la Sepanso (lien) (Fédération des Sociétés pour l’Etude, la Protection et l’Aménagement de la Nature dans le Sud Ouest).Il s’agit non seulement de développer des pratiques de gestion respectueuses de l’environnement mais aussi de réaliser des aménagements écologiques sur les sites d’exploitation du service de l’assainissement. Ces sites constituent alors de véritables îlots de quiétude offrant des habitats variés. A l’instar des parcs et jardins, ils participent au maintien d’espèces sauvages dans un tissu urbain dense.

Les inventaires écologiques menés dans le cadre du plan de gestion ont permis de confirmer la présence et la reproduction de plusieurs espèces rares et protégées.

Télécharger la synthèse

Mise en service en 1968, elle a été modernisée en 1978 et reconstruite en 2007 afin d’être conforme aux exigences réglementaires. Elle a une capacité de traitement de 66700 équivalent habitants.

Comme toutes les nouvelles générations de station d’épuration, c’est un ouvrage intégré dans son environnement urbain. Elle traite non seulement l’eau mais également les boues issues de la dépollution.

Quelques chiffres concernant le service de l’assainissement de Bordeaux Métropole

6 stations d’épuration

  • Capacité théorique de traitement : 980 700 équivalents habitants
  • 3 860 km de canalisations dans lesquelles transitent eaux usées, pluviales et unitaires
  • 1 754 km de collecteurs d’eaux usées et eaux pluviales
  • 70 millions de m³ épurés avant rejet en milieu naturel