Balise bleue implantée au débouché du pont François Mitterrand, la station d’épuration Clos de Hilde est conçue pour traiter les eaux usées, les boues issues de la dépollution ainsi que les nuisances olfactives et sonores.

Cet ouvrage esthétique complètement intégré dans son environnement est l’œuvre de l’architecte Jean de Giacento. Inspiré par la proximité de la Garonne et rappelant la fonctionnalité de l’unité, l’architecte a  créé une ambiance aquatique. Si elle vaut le détour pour ses caractéristiques architecturales, la station d’épuration Clos de Hilde à Bègles est surtout l’une des installations phares du dispositif d’assainissement de L'Eau Bordeaux Métropole et l’une des stations d’épuration les plus performantes d’Europe.

Elle traite les eaux usées des communes de Gradignan, Villenave d’Ornon, Bègles, Talence, Floirac, Cenon et une partie de Bordeaux, Mérignac et Pessac.

La station d’épuration Clos de Hilde a été construite en deux phases :

  • une première tranche entre 1992 et 1994 pour une capacité de 150 000 équivalent-habitants ;
  • une seconde de 2004 à 2007 pour fiabiliser les performances de la 1ère tranche et porter la capacité totale de l’installation à environ 410 000 équivalent-habitants.

Quelques chiffres concernant le service de l’assainissement de Bordeaux Métropole

6 stations d’épuration

  • Capacité théorique de traitement : 1 158 900 équivalents habitants
  • +de  4300 km de canalisations dans lesquelles transitent eaux usées, pluviales et unitaires
  • 90 millions de m³ épurés avant rejet en milieu naturel