Aucun appareil de mesure n’est capable de caractériser une odeur, la gêne qu’elle occasionne et d’en mesurer l’intensité aussi précisément qu’un nez humain.

L’approche humaine est donc un outil indispensable à la surveillance en temps réel des nuisances olfactives. C’est pourquoi, en complément d’un jury de nez formé, le service de l’assainissement collectif a choisi de mettre en place un jury de riverains autour du site de la station d’épuration Louis Fargue. Ces sentinelles bénévoles, préalablement formées à la perception, l’identification et la classification des nuisances olfactives auront, à partir de juin 2014, deux missions principales :

  • évaluer quotidiennement l’empreinte olfactive de son lieu de résidence ;
  • donner une alerte à l’exploitant du site dès qu’une nuisance olfactive est perçue à ses abords.

Télécharger le bilan de 2018

Votre
avis