Les collecteurs structurants

Qu’est ce qu’un collecteur ? Un collecteur est une canalisation qui collecte et transporte les eaux usées et pluviales jusqu’à la station d’épuration ou un milieu naturel.

Le collecteur Caudéran Naujac

Le collecteur du Caudéran-Naujac est un ouvrage particulièrement exceptionnel de plus de 3 km de long et d’un diamètre de 4, 5m. Par temps sec, il transporte les eaux domestiques vers la station d’épuration Louis Fargue. Par temps de pluie, il permet la collecte des eaux pluviales mais aussi leur stockage pendant les marées hautes de la Garonne.

Ces eaux sont ensuite rejetées dans le fleuve pendant la marée basse. En cas de besoin de vidange urgente en marée haute, les eaux peuvent être rejetées en Garonne grâce à une station de pompage. En raison de sa grande dimension et sa localisation particulièrement stratégique sur le parcours des eaux pluviales, ce collecteur constitue un élément essentiel de la lutte contre les inondations sur le territoire de Bordeaux Métropole.

Quelle est sa zone de collecte ?

Le collecteur reçoit les eaux provenant d’une zone délimitée :

  • au nord et à l’ouest par la voie ferrée de ceinture ;
  • au sud par l’avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny et la rue de l’Ecole Normale ;
  • à l’est par le boulevard Wilson et la rue de Tivoli.

Le collecteur des quais

Ce collecteur implanté rive-gauche est également un des ouvrages principaux de la ville de Bordeaux. Il a une hauteur de 4 mètres.

Sa construction date des années 1940. Il commence au droit du cours Alsace Lorraine, se poursuit sous les quais rive-gauche, emprunte le cours Edouard Vaillant et a pour exutoire la station d’épuration Louis Fargue.

Sa fonction consiste donc à acheminer à la station d’épuration, le débit de temps sec et celui des eaux chargées issues de l’essuyage des chaussées de la totalité du bassin versant (6000 ha). Sur son parcours de près de 4 km, il intercepte également d’autres émissaires importants (Naujac, Caudéran Naujac et Médoc).

Le collecteur de ceinture

  • Le dispositif de lutte contre les inondations sur Bordeaux Métropole:
  • un important réseau de canalisations pour collecter les eaux de ruissellement et les évacuer en milieu naturel ;
  • 116 bassins d’étalement ;
  • 134 stations de pompage ;
  • 10 000 solutions compensatoires, également appelées techniques alternatives d’assainissement pluvial ;
  • 49 pluviomètres ;
  • un centre de télécontrôle, RAMSES.

Votre
avis