Le télé-contrôle RAMSES

« Prévenir et protéger » tel pourrait être la devise de RAMSES, tour de contrôle du système d’assainissement de Bordeaux Métropole.

Suite aux orages de 1982, à 2 jours d’intervalles, ayant entrainé des inondations mémorables du territoire communautaire, la Communauté urbaine de Bordeaux vote un plan ambitieux de lutte contre les inondations. Les moyens sont mis. À partir de 1983, ce sont 46 millions d’euros qui seront consacrés annuellement à ce programme.

Rive droite, L'Eau Bordeaux Métropole crée des bassins de retenue, construit des conduites forcées d’évacuation en Garonne, aménage des stations de pompage. Rive gauche, elle développe une stratégie de défense dite « des trois couronnes » avec d’immenses collecteurs sous la rocade, des bassins de retenue le long de la voie ferrée de ceinture et des bassins enterrés en ville pour stocker et évacuer les eaux de ruissellement.

Afin de piloter tout le système de lutte contre les inondations, le centre de télé-contrôle RAMSES (Régulation de l’Assainissement par Mesures et Supervision des Equipements et Stations) est mis en service en 1992.

Il permet de surveiller 24h/24 les installations dédiées au service de l’assainissement, et de piloter en temps réel leur régulation pour assurer un écoulement optimal des flux hydrauliques. Il constitue l’élément essentiel de la lutte contre les inondations de l’agglomération bordelaise en raison notamment, de sa capacité à anticiper les crises. En 2007, la version II du télé-contrôle RAMSES a vu le jour. Ce joyau informatique a fait peau neuve pour devenir un outil de gestion du système d’assainissement dans sa globalité, en incluant en plus du parc des stations pluviales et des bassins, la surveillance des postes de refoulement des eaux usées et des stations d’épuration 24h/24. Ce procédé allie ainsi l’informatique, l’automatisme, la télétransmission, la supervision et l’exploitation.

Depuis 2012, Il intègre la Gestion Dynamique, outil de modélisation et de gestion en temps réel des écoulements sur le bassin de collecte de la station Louis Fargue, permettant l’utilisation des canalisations pour stocker les eaux des petites pluies et limiter ainsi les déversements en milieu naturel.

Enfin, le télé-contrôle RAMSES assure une mission importante de sécurité publique, particulièrement pour les intervenants réalisant des travaux dits « sensibles » sur le système d’assainissement de L'Eau Bordeaux Métropole, grâce à une surveillance météorologique renforcée, rendue possible par les images radar de Météo France et du réseau de pluviomètres au sol. Ce dispositif permet en effet, de faire évacuer les chantiers en cas de précipitations annoncées.

En 20 ans,  Ramsès a prouvé son efficacité. Il a permis d’anticiper ou de gérer plus de 300 événements pluvieux significatifs comme ceux du 2 août 2011 et du 26 juillet 2013, de lutter efficacement contre de nombreuses inondations, de maîtriser, stocker et évacuer des centaines de millions de m³ d’eaux pluviales.

L’espace pédagogique de Ramses

Pour tout comprendre sur la gestion des inondations Créé en 2011, l’espace pédagogique de Ramses est dédié à la lutte contre les inondations ! Il met en scène le récit de l’évolution de la gestion des eaux pluviales et de la lutte contre les inondations dans l’agglomération bordelaise depuis l’après-guerre jusqu’à nos jours, tout en intégrant l’enjeu de la protection du milieu naturel. Destiné tant aux scolaires qu’au grand public, il mêle à la fois approche théorique et interactivité : présentation des disparités pluviométriques sur terre, des différents types de pollutions contenus dans les eaux de pluie, intégration d’outils de simulation.

Site visitable sur réservation, du lundi au vendredi de 9h30 à 17h00.
Vous pouvez contacter La maison de l’eau au 05 56 48 38 40

Le dispositif de lutte contre les inondations sur Bordeaux Métropole

  • un important réseau de canalisations pour collecter les eaux de ruissellement et les évacuer en milieu naturel,
  • 116 bassins d’étalement,
  • 134 stations de pompage,
  • 10 000 solutions compensatoires, également appelées techniques alternatives d’assainissement pluvial
  • 49 pluviomètres
  • un centre de télécontrôle, RAMSES

Lire l'article

Votre
avis