Construit en 2008, ce bassin de retenue est un des ouvrages du dispositif de lutte contre les inondations mis en place par Bordeaux Métropole.Ce bassin à sec enherbé est situé sur la commune de Bassens et collecte les eaux pluviales de la zone portuaire.Il a une capacité de 39 000 m³.

Le fonctionnement du bassin

Par temps sec, le bassin d’étalement n’est pas sollicité. Les eaux de l’Estey Rabey s’écoulent par le collecteur des eaux pluviales qui contourne le bassin.

Par temps de pluie, le bassin joue son rôle de stockage des eaux de pluie. Le niveau de celles-ci augmente, les eaux rentrent dans le bassin et ainsi, le collecteur des eaux pluviales n’est pas en surcharge. Le niveau des plus hautes eaux (PHE) est de 3 m NGF.

Un site géré de manière écologique

Depuis 2013, le bassin de Bassens Aval est l’un des 10 sites du service de l’assainissement géré de manière écologique. Pour ce faire, un partenariat a été signé avec  la Sepanso (http://www.sepanso.org ) (Fédération des Sociétés pour l’Etude, la Protection et l’Aménagement de la Nature dans le Sud Ouest).

Il s’agit non seulement de développer des pratiques de gestion respectueuses de l’environnement mais aussi de réaliser des aménagements écologiques sur les sites d’exploitation du service de l’assainissement. Ces sites constituent alors de véritables îlots de quiétude offrant des habitats variés.

A l’instar des parcs et jardins, ils participent au maintien d’espèces sauvages dans un tissu urbain dense.  Les inventaires écologiques menés dans le cadre du plan de gestion ont permis de confirmer la présence et la reproduction de plusieurs espèces rares et protégées.

Les autres sites du service de l’assainissement gérés de manière écologique

- Le bassin de Dinassac,                                          - Le bassin de Lafontaine,

- Le Bassin de Lamothe Lescure                              - Le bassin Carmaux

- Le bassin de Chêne vert                                       - Le bassin Archevêque

- Le bassin du Bourgailh

Synthèse annuelle des espèces touchées par la gestion raisonnée

Télécharger le document

Votre
avis